GESTION DES TRANSPORTS AGRICOLES – QUELLES SONT LES BONNES PRATIQUES ?

Dans son dernier livre blanc, Aberdeen s'intéresse à la manière dont les plus grandes entreprises agricoles digitalisent le processus de transport. Nous vous en donnons ici un aperçu en avant-première.

En matière de transport, les entreprises du secteur agricole se heurtent à trois grandes difficultés :

  • Visibilité
  • Communication
  • Conformité

Chacune de ces problématiques présente des exigences et des contraintes bien spécifiques, mais l'étude d'Aberdeen révèle comment les entreprises les plus performantes exploitent la technologie pour devancer leurs concurrents.

Envie d'en savoir plus ? Téléchargez gratuitement l'e-book exclusif d'Aberdeen


À CHAQUE DÉFI SA SOLUTION


Pour les agriculteurs, il est indispensable d'accéder à des ETA en temps réel pour les expéditions entrantes (notamment les engrais et les semences), car elles permettent de planifier efficacement les différentes équipes et le matériel nécessaires. Dans ce contexte, la visibilité et la communication sont souvent interconnectées ; pour garantir le bon fonctionnement des opérations, il est essentiel que chaque partie prenante (transporteurs, tiers et expéditeurs) accède aux informations pertinentes (retards, évolutions des besoins en capacité).

Cette visibilité est également essentielle pour les expéditions sortantes, en particulier dans le cas des grains et autres produits où le contrôle de l'humidité et de la température ne laisse que peu de marge d'erreur. Il en va de même pour les produits animaux sortants, où les niveaux de stock peuvent être particulièrement imprévisibles. Les solutions Live Tracking ont véritablement fait leurs preuves : complétées par un logiciel de planification du transport, elles permettent à l'ensemble des parties d'éviter les temps d'arrêt, de réduire les coûts et de bénéficier d'une expérience sans stress.

En ce qui concerne les exigences réglementaires, le secteur agricole est soumis à une surveillance plus stricte que dans la grande majorité des secteurs d'activité. Et bien qu'il y ait une bonne raison à cela (pensons à la sécurité alimentaire, aux engrais dangereux, etc.), ces contraintes ne font qu'ajouter à la complexité du processus. À cet égard, la dématérialisation de la documentation et l'utilisation d'une source unique de vérité concernant la logistique impliquée permettent non seulement de rationaliser les opérations, mais également de gérer efficacement les risques pour les entreprises concernées.


QUE DISENT LES CHIFFRES ?

Dans quelle mesure ces processus optimisés profitent-ils aux entreprises leaders ? Voici quelques exemples où l'on peut évaluer les meilleures entreprises de leur catégorie par rapport aux autres.

  • Respect des exigences contractuelles (pourcentage de transporteurs respectant leurs exigences contractuelles en termes de coûts totaux)
    Entreprises les plus performantes : 98 % Toutes les autres : 48 %
  • Livraison dans les délais
    Entreprises les plus performantes : 94 % Toutes les autres : 50 %
  • Conformité d'itinéraire (pourcentage de transporteurs respectant leurs exigences de niveau de service et de conformité d'itinéraire)
    Entreprises les plus performantes : 97 % Toutes les autres : 52 %
  • Prise en charge dans les délais
    Entreprises les plus performantes : 69 % Toutes les autres : 53 % Dépenses de fret Entreprises les plus performantes :0,56 % Toutes les autres : 1,95 %

Envie d'en savoir plus ? Téléchargez gratuitement l'e-book exclusif d'Aberdeen

Les dernières informations du monde du transport, de la logistique et de la chaîne d'approvisionnement, proposées par notre équipe d'experts

Les catégories